SERVICE D'URGENCE

Le cycle de dégivrage

De la fumée s’échappe de votre thermopompe? PAS DE PANIQUE!

thermo-stat cycle de degivrage

 

Avec le temps froid que nous avons connu ces derniers jours, on constate avec joie pour certains et désarroi pour d’autres que la saison hivernale est bien installée au Québec.

En cette période de chauffage, il n’est pas rare de recevoir des appels de clients s’inquiétant du bon fonctionnement de leur thermopompe. En effet, lorsque la température s’approche du point de congélation ou descend sous les 0 degré Celsius, il est normal de voir de la vapeur d’eau s’échapper de la thermopompe ainsi que d’apercevoir une fine couche de glace sur le serpentin extérieur de votre thermopompe lorsque celle-ci est en mode chauffage. Ce phénomène constitue le cycle de dégivrage de votre thermopompe et est essentiel à son bon fonctionnement. En effet, grâce au mode dégivrage la glace contenue sur le serpentin extérieur fond ce qui cause l’échappement de vapeur d’eau s’apparentant à une légère fumée blanche.

Lors du cycle de dégivrage, le ventilateur extérieur commence par arrêté de fonctionner, ensuite la thermopompe démarre en climatisation durant quelques minutes, le compresseur peut faire un peu plus de bruit lors de cette étape. Finalement, la thermopompe revient en mode chauffage. Le cycle de dégivrage peut s’effectuer toutes les 30, 60 ou 90 minutes ou encore a la demande si besoin selon les cas. Ainsi, il est important de se rappeler qu’une mince couche de glace sur votre thermopompe et que l’échappement de vapeur d’eau est tout à fait normale durant la période froide.

L’air contient toujours une certaine quantité d’humidité et lorsque la température de surface de l’évaporateur ou de l’échangeur extérieur (pour une PAC) est négative ou inférieure au point de rosée de l’air, cette humidité ce dépose sur les ailettes de l’échangeur sous forme de givre et si l’on n’élimine pas ce givre ainsi formé il remplira progressivement les espaces entre les ailettes puis recouvrira l’évaporateur avec une couche qui ne permettra plus le passage de l’air et les performances de l’appareil diminueront.

Pompe à chaleur:

Valables pour les pompes à chaleur qui utilisent comme source d’énergie (sources froides) l’air extérieur, elles ont l’inconvénient d’être soumises au phénomène de givrage dès que la température extérieure est inférieure à 5°C et malgré les efforts des fabricants pour optimiser le dégivrages, modification des pas des ailettes, le dégivrage reste un passage obligé.

ddddd reversing_valve

Inversion du cycle :

La plaquette électronique de la thermopompe gère la fonction dégivrage par interrogation soit d’une thermistance (sonde) placée dans la batterie extérieure qui suivant sa valeur ohmique (résistance) enclenchera le dégivrage soit par un pressostat, Basse Pression. Ou encore une minuterie 30 – 60 – 90 minutes selon le type de thermopompe. Le ventilateur extérieur sera mis à l’arrêt puis grâce à une inversion de cycle permis par une vanne 4 voies c’est-à-dire que l’évaporateur qui dans son état initial capte et absorbe des calories extérieures, devient alors le condenseur, le givre fond progressivement, une fois le dégivrage terminer quand la température de surface de l’évaporateur sera conforme à la température de fin de dégivrage, la vanne 4 voies revient en position normale et le ventilateur sera actionné.

Dégivrage par gaz chauds: Certaines marques proposent des multisplits sans dégivrage par inversion de cycle, mais par gaz chauds le fonctionnement est identique dans ces grandes lignes avec celui décrit plus haut ce qui permet de dégivrer l’échangeur extérieur sans interruption de chauffage.

En bref *(Pour faire simple)

La règle générale est que plus la température est basse, plus les dégivrages sont fréquents, mais cela peut varier en fonction de la marque et du modèle de la thermopompe. Le cycle de chauffage est alors inversé et la thermopompe part en mode climatisation, ce qui a comme effet de faire circuler du gaz chaud dans le serpentin extérieur pour faire fondre le givre.